Révocation syndic copropriété


N’étant pas du tout satisfaits de notre syndic actuel, nous sommes plusieurs copropriétaires à vouloir le remplacer. Quelles sont les démarches à suivre pour révoquer un syndic ?

Comme toute décision importante prise en copropriété, la révocation d’un syndic doit faire l’objet d’un vote en assemblée générale. La révocation d’un syndic requiert un vote à la majorité des voix de tous les copropriétaires. A défaut, une seconde assemblée peut statuer à la majorité des seuls copropriétaires présents ou représentés.

Avant de prévoir la révocation, faites un sondage auprès des autres copropriétaires pour vous assurer que la majorité d’entre eux soient tous d’accord avec vous. En effet, si la révocation du syndic est considérée comme abusive, vous risquez de devoir payer des dommages et intérêts.

Plusieurs motifs sont reconnus légitimes pour la révocation d’un syndic :

  • S’il n’exécute pas les décisions prises lors de l’assemblée générale
  • S’il n’a pas fait le nécessaire en cas d’impayés et a donc mis en péril votre copropriété
  • S’il n’a pas géré correctement la copropriété

N’oubliez pas non plus de chercher un remplaçant si vos démarches aboutissent. Une copropriété ne peut pas rester sans syndic.


Cette entrée a été publiée dans Vos questions, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *