Remplacement chaudière sans autorisation de l’AG


Notre syndic de copropriété nous réclame des frais de remplacement de chaudière alors que celle-ci a été remplacée sans autorisation préalable de l’assemblée générale. Est-ce normal ?

Tout dépend si le remplacement de la chaudière était indispensable et nécessaire à la conservation de l’immeuble. En effet, il faut savoir qu’un syndic de copropriété est en droit d’effectuer des travaux sur les parties communes sans autorisation préalable de l’assemblée générale dans le cas où ces travaux sont urgents et indispensables à la conservation de l’immeuble, à la sécurité et au bien-être des copropriétaires.

Cependant, en terme de procédure, le syndic, lorsqu’il engage des travaux d’urgence, n’a le droit d’appeler qu’un tiers du montant nécessaire à leur réalisation et doit immédiatement convoquer une assemblée générale pour voter ces travaux.

Si la chaudière de votre copropriété a été remplacée, il doit sûrement y avoir une raison valable. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre syndic ou des membres du conseil syndical pour en savoir plus. S’il s’agissait de travaux indispensables pour la copropriété, vous devez donc payer les frais liés au remplacement de cette chaudière à hauteur des tantièmes que vous possédez comme c’est déjà le cas pour toutes les charges communes.


Cette entrée a été publiée dans Vos questions. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *